« Si Bachar Al-Assad est prêt à engager des négociations sérieuses sur la façon d’appliquer Genève 1, bien sûr, nous l’encourageons à le faire […] au final nous devrons négocier [avec lui]” » a déclaré John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, dimanche 15 mars 2015.  Cette déclaration est un nouveau camouflet pour la France et sa diplomatie,

Read more…