La délinquance comprend l’ensemble des infractions et délits commis en un temps et en un lieu donnés. Elle peut prendre plusieurs formes telles que la petite délinquance, la délinquance juvénile, d’imprudence, organisée, économique et financière, des atteintes contre personnes, des atteintes à la réglementation et l’ordre public ou le terrorisme.

Le bilan de la délinquance

Il est fait au travers du rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) au sujet de la criminalité en France en 2013.

  • Les vols et tentatives de vols liés aux résidences des ménages. Après une baisse exemplaire sur la période 2006-2008 avec 2,9% des ménages touchés par ces atteintes en 2008, ces actes  connaissent une augmentation record avec 3,8% des ménages touchés en 2012. On passe de 780 000 à 1 050 000 le nombre de vols et tentatives de vols. Il y a donc une hausse considérable de ces atteintes. Ces vols seraient principalement des vols de métaux et de bijoux. Ces vols sont commis de plus en plus sans le cadre d’une criminalité transnationale organisée. La part d’étrangers au sein des personnes mises en cause pour ces délits est en hausse (2013).
  • Les vols et tentatives de vols ou acte de vandalisme liés aux véhicules. Le nombre de ces atteintes aurait baissé depuis 2006. Ces atteintes sont passée de 3,8 % des ménages en 2009à 6,4 % en 2012, soit de 2,1 millions d’actes à 1,8 millions d’actes estimés. Ces actes sont toujours en nombre impressionnant et de nombreuses voix critiquent le système d’enregistrement des plaintes, visant à faire diminuer artificiellement le bilan négatif.
  • Les violences physiques. En 2012, 1,4 % des personnes de 14 ans et plus ont déclaré avoir été victimes de violences physiques”hors ménage “, (hors du cadre du logement) logement. Sur près de 51,3 millions de personnes de 14 ans et plus, on estime le nombre de  “victimes déclarées” à 710 000. En 2008, 18,1% des personnes de 14 ans et déclaraient qu’il leur arrivait de se sentir personnellement en insécurité dans leur quartier ou leur village.En 2013, ce sont plus de 22 % de ces personnes qui le déclarent.
  • La violence au sein du couple. En 2012 174 homicides volontaires ou violences volontaires ayant entrainé la mort ont été commis par le conjoint ou l’ex conjoint de la victime.
  • La fraude aux documents et à l’identité. En 2012 11221 faits de fraudes ont été enregistrés. Ils augmentent pour la deuxième année consécutive (+8,4% entre 2010 et 2011, +2,5% entre 2011 et 2012). Entre 2007 et 2012 le nombre de personnes mises en cause a augmenté de 28%.
  • Les vols à main armée sur les personnes morales du secteur marchand. En 2012 5017 vols à main armée ont eu lieu dont 63% contre des « personnes morales du secteur marchand. » Ce sont des attaques contre les commerces de proximité principalement, 60%.

La stratégie nationale de prévention de la délinquance de Jean-Marc Ayrault

Le sixième rapport au parlement à fait ressortir les nombreux obstacles et limites dans la mise en œuvre de la stratégie, qui tiennent notamment aux difficultés à instaurer un partenariat local opérationnel permettant de déboucher sur des actions concrètes en direction des publics les plus exposés à la délinquance.

Ce plan ne recouvrait pas l’étendue des pratiques locales en matière de prévention de la délinquance qui ont depuis longtemps investi des champs spécifiques comme la médiation sociale visant à la tranquillité publique et la prévention spécialisée en particulier, lesquels ont pourtant des impacts manifestes en matière de prévention et correspondent à des moyens considérables. Or, les différentes interventions menées dans les territoires nécessitaient une mise en cohérence.

Au final, l’orientation de ce plan très marquée en faveur en particulier de la vidéo protection (82 M € de crédits engagés en trois ans au titre du FIPD) s’est faite au détriment des autres mesures qui ont cumulées 60 M € d’aides pour l’ensemble des actions de prévention et d’aide aux victimes. Et, la mise en œuvre de l’ensemble des mesures n’a pas permis d’asseoir la politique de prévention de la délinquance comme une véritable politique publique à part entière.”

Ainsi ce plan n’a pas su palier les problèmes réels concernant la prévention de la délinquance, alors que les atteintes physiques et l’impression d’insécurité vont grandissants en France.

Notre avis

Les réformes pénales successives rendant la justice plus laxiste et favorisant la prévention et le dialogue ne sont pas concluantes. Même si la délinquance semble baisser dans certains secteurs elle augmente encore considérablement. Les vols, agressions et homicides sont encore considérablement élevés dans un Etat qui peine à  faire respecter son autorité. La stratégie de prévention de la délinquance de Jean-Marc Ayrault est un échec. La nouvelle réforme pénale ne fera qu’aggraver la situation en rendant l’institution judiciaire toujours plus laxiste au moment où la délinquance mais surtout le sentiment d’insécurité continuent de croître.

France Renaissance

L'Institut Renaissance est un centre d'étude et d'action politique, indépendant de tout parti politique. Il est attaché à la défense des libertés, de l'identité française, du principe de subsidiarité, et des droits humains inaliénables.